Accepter, c’est constater, reconnaître, observer, donner le droit à une personne, un fait, une situation d’exister, même si nous ne sommes pas d’accord ou ne comprenons pas.

Aussitôt qu’il y a un jugement, une critique ou une accusation, il y a un manque d’acceptation.

L’acceptation est un outil puissant d’accès au bonheur.

L’acceptation doit être profondément ancrée au fond de soi et envahir tout l’espace. De ce fait, il n’y a plus de place pour les frustrations, les colères, les remords, les regrets et tout ce qui apporte la douleur.

“Mon Dieu donne-moi le courage de changer les choses que je peux changer, la sérénité d’accepter celles que je ne peux pas changer et la sagesse de distinguer entre les deux ».

Je laisse être ce qui est, je laisse venir ce qui vient, je laisse partir ce qui part.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *